Le Bourgeois Gentilhomme Le rire de Nicole

 C’EST BON DE RIRE !

13889526677_50ca3ce397_z[1]

Qu’il est contagieux, le rire de Nicole !

Il raisonne dans les oreilles de Monsieur Jourdain et dans les nôtres !

La servante signe sa première apparition par un énorme fou rire quand elle aperçoit son maître dans son accoutrement ridicule de gentilhomme.

Lire le reste de cet article »

Fourberies de Scapin La tête dans le sac !

Scapino de la Comédia Dell’arte

On a presque mal pour lui …Se prendre autant de coups de bâton… Et pourtant … Odieux voyeurs que nous sommes… On en rit à gorge déployée! Pauvre Géronte !

Hé … Monsieur ce n’est pas de notre faute ! 
C’est la faute à Monsieur Molière !

 

La scène du sac est sans doute la plus drôle des  » Fourberies de Scapin « , mais aussi la plus cinglante !

Un aparté jubilatoire, un peu loufoque qui s’inscrit dans la traditionnelle farce du bateleur mais aussi dans la Commedia dell’arte dont le valet Scapin (Scappino en italien) est issu.

 

 

scapin scène sac illutr.jpg
Les Fourberies de Scapin Cie Michel B
La scène du sac
Acte 3, scène 2…
Un petit rappel de la scène

Scapin le marathonien

Il y a quelques jours, Ronan Cavenne qui interprète le rôle de Scapin s’est donné, corps et âme. En effet, deux groupes scolaires sont venus voir “Les Fourberies de Scapin” à 15h00 et à 17H00.

Si bien que notre comédien et ses partenaires ont joué deux fois de suite. Soit quasiment quatre heures sur scène !

Le temps d’une mini pause pour replacer ses accessoires et se repoudrer le nez. Et hop, le revoilà bondissant sur scène.

IMG_5333.jpg

Les Fourberies de Scapin Compagnie Michel B.

 

Lire le reste de cet article »

On vient de Belgique pour voir Les Fouberies de Scapin !

Au loin dans la rue Beautreillis, on peut apercevoir… des « petites têtes Belges » qui cherchent quelque chose…

Eh bien oui ! Ce groupe de 3ème est venu exprès de Saint-Ghislain pour chercher certainement le Théâtre Espace Marais !

Ce sera pas UNE mais DEUX représentations des Fourberies de Scapin aujourd’hui !

Lire le reste de cet article »

Les fourberies de Scapin Des filets de pêche, deux tonneaux, un petit port du coté de Naples…


Au Théâtre Espace Marais…
Qui y a t-il derrière ce rideau ?



Bien installé dans votre fauteuil de théâtre, dans quelques minutes le spectacle va commencer, et face à vous le décor est planté.

Que voyez vous?
Des filets de pêche sèchent au vent… à un vent imaginaire (c’est le meilleur des vents),
Deux tonneaux (remplis sans doute d’un bon vin italien) encadrent la scène, et attendent… (sans doute le prochain bateau qui les embarquera vers des destinations lointaines ?).

Nous avons suffisamment d’indices pour savoir ou nous nous trouvons ?

Non ?
Mais si. 


IL s’agit, c’est certain, d’un petit port de pêche à Naples…
Et avec impatience, nous attendons que déboule sur scène notre super-héros malicieux : 
Scapin, dans sa superbe aventure : « Les fourberies de Scapin » .


Bientôt, cet espace quasi vide, va se remplir de vie : 
Le récit de Zerbinette entrecoupé des ses éclats de rires contera à Géronte sa propre mésaventure.
Les 7 fameux « Que diable allait il faire dans cette galère » seront scandés par Géronte (dupé jusqu’à la moelle par Scapin). 
 
Les Fourberies de Scapin par la Cie Michel B.
La fameuse scène de la galère.
 
On y attend aussi avec impatience…
La fameuse scène du loup garou où Scapin avoue à Léandre que c’est lui qui faisait le loup garou…
Et puis la scène du sac et les multiples personnages que Scapin va interpréter pour faire croire à Géronte… qu’une armée de soldats le recherche…


Ça y est le décor est planté… 
et… 
Il ne manque plus que vous !


A bientôt.

Artistiquement.
Marie Burvingt.

Dom Juan ou le désir absolu.

Imaginez…

Imaginez, que vous êtes un personnage de fiction qui n’est autre… Allez tiens! que : vous même!
(Beau sujet, non?)

Imaginez, que vous êtes ce personnage, et, que vous êtes débarrassé des tracas de votre vie quotidienne…
(Ils ont la vie belle, les grands personnages rêvés!)

Maintenant… Imaginez, que l’ idéal absolu est le moteur de votre personnage.
Oui, je dis bien : « l’idéal absolu! »
Et … quand je dis absolu : c’est absolu…
C’est à dire que tout votre être, toute votre énergie doit tendre vers ce seul et unique but.


(Pour ceux qui en sont déjà au stade de l’écriture, je vous conseille de pimenter votre scénario d’obstacles. (histoire de donner du fil à retordre à votre personnage) ce sera plus excitant et la victoire n’en sera que meilleure!)

Et… Pour finir : dénouement… heureux? malheureux?
Et… Réussite d’atteindre cet absolu?  échec?
Et… Je vois que le mot fin s’écrit là, devant vous.

Bravo… Vous avez écrit une histoire unique!
Bravo… Vous venez de créer un personnage inoubliable!
Bravo… Vous vous incarnez dans un idéal au travers d’une histoire hors du commun!

A présent, j’ai envie …

J’ai envie de vous parler… non pas de mon idéal absolu, quoique… si… peut être, à la fin de mon billet, si vous le lisez jusqu’au bout, mais celui d’un personnage qui me fascine et qui vous fascine aussi, sinon vous ne serez pas là, à surfer sur ce blog.


C’est…

DOM JUAN de MOLIERE
au Théâtre Espace Marais
par la compagnie Michel B.

 « Dom Juan » de Molière.

Ce grand  personnage  devenu un Mythe.

Et son idéal absolu est : « Le désir ».

Pour lui, c’est un plaisir sans frein vers lequel il est poussé, et il ira de conquêtes en conquêtes… car la véritable jouissance sera dans le défi et la manière d’atteindre ce désir.
Dom juan n’est que force et mouvement à perdre haleine, il est désir lui même au plus profond de son âme et de sa chair.
Un obstacle, un seul l’arrêtera : la mort, et c’est elle qui le possédera à tout jamais!

Vous êtes fascinés?
Je vous comprends.

Je vais vous avouer un secret : Moi, je le côtoie tous les jours : Dom juan, et depuis 3 ans, il est mon compagnon de route, petite veinarde que je suis!

Michel Bouttier notre metteur en scène/interprète, a le plaisir et l’honneur de l’ incarner tous les Vendredis sur la scène du Théâtre Espace Marais.

Je suis sûre que vous voulez connaître maintenant mon idéal absolu?  
N’est ce pas? Chut c’est un secret entre nous…

Pour moi : c’est plaire, plaire à un maximum de monde!…. c’est naif!
Je vous l’accorde, mais quoi …
C’est un peu normal pour la comédienne que je suis!



A bientôt!

Au fait…

je vous aime tous… et moi m’aimez vous… un peu?

(vous avez remarquez, c’est mon idéal absolu qui me fait dire tout un tas de bêtises!)


Artistiquement.
Marie Burvingt