Le Bourgeois gentilhomme ou … « le Bobo Bling-bling ».

Monsieur Jourdain

LBG affiche

Personnage de la petite bourgeoisie parisienne, riche marchand et pour le moins envieux de faire partie de l’élite de la cour, nous délecte dans cette farce burlesque.
 
« Tournée générale !» … 
Il pourrait en effet tout aussi bien être de ces oiseaux qui font la tournée des grands ducs dans ces endroits prestigieux, ô combien fabuleux de la capitale.
Vous est il déjà arrivé de sentir que l’on doit prouver sans cesse nos valeurs et nos prouesses ? Encore faut il savoir que valeurs et prouesses n’ont pas les mêmes résonances pour tous…n’est ce pas Monsieur Jourdain?

Lire le reste de cet article »

Scapin, un personnage au centre de toutes les attentions.

Petit tour d’horizon de ce personnage étonnant et complexe.
Quand on va voir Scapin on est surpris de la facilité avec laquelle il arrive à duper son entourage.
On l’envierait presque!
Passion, hérédité, expérience ? … un peu de tout à la fois, en tout cas on sent que ce cow-boy intemporel, a roulé sa bosse.
Mais où se trouve son intérêt ?… il excelle dans la fourberie, il manigance pour pouvoir arriver à ses fins.
Mais quelles fins ? L’argent ? l’amour? la gloire ? …
On dirait que ces histoires l’amusent, qu’il prend du plaisir à manipuler son entourage, que c’est pour lui un jeu… et un jeu habile qu’il mène à merveille !
 
Les Fourberies de Scapin Cie Michel B
au Théâtre Espace Marais

Lire le reste de cet article »

QUI ES-TU CYRANO ?

13H45… Tous au théâtre…

Par un beau dimanche pluvieux, je sors du métro et marche d’un pas assuré vers la rue Beautreillis, au 22, là bas m’attend un ami.
Aujourd’hui on se fait un classique !
Ah oui mais lequel ?
J’ai beaucoup hésité car l’offre ne manque pas: Molière, Marivaux, Beaumarchais…
Le choix est fait : ce sera Edmond Rostand et son inoubliable Cyrano !

13H55… Souvenir…

Arrivée devant le théâtre, juste le temps de nous remémorer la longue tirade du nez et nous reprenons en choeur «  c’est un roc !…c’est un pic !…c’est un cap ! Que dis-je c’est un cap ?…c’est une pénniiinsullleee ! »
Bon on arrête là, hein et on laisse les pros s’en occuper !

14H00… Les Trois coups…

On entre dans la salle, on est tout de suite plongé dans une atmosphère intime, les sièges sont à proximité de la scène.

Au Théâtre Espace Marais, il se crée une véritable complicité entre les acteurs et le public.
(on en reparlera dans un prochain billet).

Après le premier acte, je suis frappée par le jeu des acteurs… imperturbables et concentrés.

Je croise le regard de Cyrano, il pointe son doigt vers moi : glups… Sensation étrange de faire partie de la scène…Il déclame, et, commence la douce mélodie des alexandrins…

Je redécouvre Cyrano de Bergerac, personnage truculent, vif et taquin, son indéfectible amour pour Roxane, sa fragilité et ses doutes. 
J’ai une tendresse pour ce personnage. 
Pourquoi ?  Son ambiguïté peut-être : fragile et fort, subtil et gargantuesque, solitaire et entouré… 

Mais il y a autre chose… En opposition aux personnages d’Harpagon, de Dom Juan, de Scapin, Cyrano fait figure d’enfant de chœur, il n’y a pas d’avarice, de fourberie, de duperie.
Cyrano a le cœur pur et son amour pour Roxane le restera.
Cinq actes ont défilé et le le temps s’est arrété…

16H30… Songes…

Tiens je divague et  je me demande… 
Et si…

Si Cyrano avait existé au 21 ème siècle, aurait-il été un génie de la prose et de la joute verbale ?
Ce même Cyrano, torturé par son apparence aurait-il, complexé par son appendice, résisté à l’appel des sirènes de la chirurgie esthétique ?
Cyrano aurait il le même « panache » avec un nez en trompette ? 
Aurait-il publié ces vers sur les réseaux sociaux ?

Je sors du théâtre le cœur léger, et le coeur battant la chamade… Ouf ! Cyrano n’as pas changé !


J’y ai aussi croisé une Roxane esthète, passionnée et courageuse, un Christian rêveur et audacieux, un Ragueneau ébouriffant et des nonnes…pour le moins fantasques !
Je pourrais vous les raconter encore et encore …
Je  ne vous en dis pas plus, la surprise n’en sera que plus belle !
Vous aussi, racontez nous votre Cyrano!
Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand – Cie Michel B
Théâtre Espace Marais
Au plaisir de vous lire et à bientôt!
Artistiquement.
Nadia P.
 

Dans les coulisses de Dom Juan

4 c’est le nombre d’acteurs sur scène et 14 c’est le nombre de personnages joués?…mais non je ne vous pose pas 1 problème de math !

C’est tout simplement pour vous dire que sur le spectacle de Dom Juan de la cie Michel B, 4 acteurs jouent 14 personnages!
C’est… du « Brachetti » allez vous me dire!
Un peu oui…

La Cie Michel B au Théâtre Espace Marais.
 
Dans les coulisses, les costumes placés au millimètres près, attendent avant d’être « enfourchés » en quelques secondes… Dans ces instants précis, pas le moment de discuter, de blaguer avec son collègue de scène, de penser à ce que tu vas manger ou ne pas manger le soir… Non.

Pour les sportifs, c’est comme si les comédiens vivaient le stress d’un pilote de formule 1 qui changent ses pneus ( et en plus il le ferait tout seul!!!) pendant une course de championnat… Vous Voyez?

Seul Dom Juan… ne joue que Dom Juan…. Cool… Je blague… Car il a quand même 3 tenues différentes à changer à une vitesse éclair tout en se désaltérant à coup  grandes lappées d’eau!

Dans les coulisses c’est l’effervecence, les acteurs concentrés et solidaires se dépersonnalisent en quelques secondes,changent de sexe parfois, prennent 30 ans de plus ou de moins et passent radicalement d’un mendiant à un jeune aristocrate par exemple!
C’est la magie du thèâtre!!!
Je vous le dit… Le spectacle est aussi dans les coulisses!
A quand un spectacle,ou l’on verrait l’envers de Dom Juan?
Non ce n’est peut être pas 1 bonne idée.

Car le plus grand artiste dans tout ça, celui qui nous emporte et nous fait vibrer depuis des générations, c’est…Jean baptiste.
Chapeau bas Mr Molière.
 
 
Ciao. 
Bises… 
A bientôt.

Marie Burvingt.