Charlotte et Pierrot : une scène d’amour en patois du 17è siècle (Dom Juan – Molière)

Vous voulez apprendre un peu de vieux « françois » ? Plus exactement le vieux français du 17è siècle parlé en Ile de France !

Petite leçon avec Pierrot et Charlotte, deux paysans, personnages dans Dom Juan de Molière. Déclaration d’amour et petite crise de jalousie en perspective…

Charlotte et Pierrot-Dom Juan, Théâtre Espace Marais

Deux paysans : Charlotte et Pierrot. Charlotte est promise à Pierrot… mais… ça c’était avant que Dom Juan ne jette son dévolu sur la jeune paysanne…

Comment déclarer sa flamme en vieux français ? Pierrot se lance…

Paysans et villageois au 17è siècle

D’abord préparer le terrain… “il faut, comme dit l’autre, que je débonde mon cœur…”

… ensuite se déclarer… “Je t’aime” !

Et même si Charlotte se veut rassurante  » Mais, mon guieu, je t’aime aussi ! « … il y a quelque chose qui « chagraigne » l’esprit de Pierrot… sa Charlotte ne l’aime pas assez… pas de la manière dont il voudrait qu’elle l’aime !

Charlotte et Pierrot-Dom Juan, Théâtre Espace Marais

Pour Pierrot quand on aime « ça se voit, et l’en fait mille petites singeries aux personnes quand on les aime du bon du cœur » … faire « queuque niche » ou « quelque taloche en passant » … Qui aime bien châtie bien pour Pierrot !

Alors que lui se met en quatre, elle reste “comme eune vraie souche de bois”, froide… devant ses avances… froide plus pour très longtemps… car Dom Juan va débarquer !

Artistiquement,

S.R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>