Carte d’identité d’un mythe Qui es-tu Dom Juan ?

S’attaquer à Dom Juan, c’est s’attaquer à un mythe.

Dans l’esprit collectif, on lui colle l’image d’un séducteur (qu’il est) mais on a à faire à un personnage bien plus complexe et bien plus sombre. Fiche d’identité.

 

Dom Juan - Compagnie Michel B - Théâtre Espace Marais

Dom Juan au Théâtre Espace Marais – Compagnie Michel B

 

 

Lire le reste de cet article »

Les Maîtres dans le Bourgeois Gentilhomme

« AH ! LA BELLE CHOSE QUE DE SAVOIR DES BELLES CHOSES“ 

 

Monsieur Jourdain n’a qu’une obsession, être une “ personne de qualité ”.  Pour atteindre ses rêves de cour, il veut tout savoir et il sait s’entourer…

 

   

Le maître de musique

  Oubliez l’art pour l’art, ce maitre le pratique seulement pour gagner de l’argent. Monsieur Jourdain,    c’est la mine d’or à portée de main. Pas très doué, très maniéré, ce maître chanteur ne rate jamais
    une occasion de flatter. Contre monnaies. Cela va de soi !

Nous avons trouvé ici un homme comme il nous le faut à tous deux : ce nous est une douce rente que ce Mr   Jourdain”.  S’adressant au maître à danser.

Celui-ci est un poil plus vertueux. Il voudrait que son élève soit capable d’apprécier la danse à sa juste valeur. Ses bonnes intentions ne l’empêchent pas de profiter des largesses du sieur Jourdain.

 

“Je voudrais qu’avec son bien il eût encore quelques bons goûts des choses”

 

 

 

 

 

 


Le maître d’armes

A sa façon de Rrrrrouler les Rrrrrrr, cette “fine” lame met le fleurRrrrrret au-dessus de tous les autres arts. Une sorte de Dali un peu rustique qui, emporté par son tempérament frondeur, provoque une dispute entre les maitres.

“La science des armes l’emporte hautement sur toutes les autres sciences inutiles comme la danse, la musique, la…”

Plus rhéteur que véritable philosophe, il décrète la suprématie de la philosophie. Quand on voit qu’il ne fait qu’apprendre à monsieur Jourdain les mouvements des lèvres intervenant dans la prononciation des voyelles et de quelques-unes des consonnes…

« Non, Monsieur : tout ce qui n’est point prose est vers ; et tout ce qui n’est pas vers est prose. »     

 

Le maître tailleur

Tailleur aux créations plus qu’incertaines, ce maître profite de la naïveté de Monsieur Jourdain en affirmant que ses vêtements sont portés par des gens “de qualité”. En matière de goûts et de couleurs, le maitre tailleur ne donne pas vraiment dans la sobriété. Plumes vertes, rouges, jaunes et pantalons à fleurs, Monsieur Jourdain est rhabillé pour l’hiver de la tête aux pieds !

Monsieur Jourdain : “La perruque et les plumes sont-elles comme il faut ?”

Maître tailleur : “Tout est bien”

 

 

 

 

 

 

 

Une personne de qualité, vraiment ?


Costume bariolé, aussi maladroit dans le fleuret que “gracieux” dans le pas de danse, chantant d’une voix haut perché, en prononçant les voyelles distinctement, évidemment,

Monsieur Jourdain est prêt à conquérir le Grand monde !


Grâce aux précieux conseils de ses maîtres…

Artistiquement,

J.P.

 

 

Le Bourgeois gentilhomme « les Turqueries »

                                                  Hu la ba…

ba la chou…

                                                    ba la ba…

ba la da.

 

les turqueries

Le Bourgeois Gentilhomme. Cie Michel B au Théâtre Espace Marais : « le ballet des Turqueries »

 


« Voler far un Paladina

De Giourdina, de Giourdina. »


Lire le reste de cet article »

Dom Juan et Sganarelle – Le roi et son bouffon

Etrange relation que celle de Don Juan et Sganarelle, faite d’admiration, de fascination, et de servilité. Un vrai duo.

Sganarelle participe à la moindre des aventures de son maitre qui ne parait jamais en scène sans ce témoin indispensable.

Ensemble, ils aiment à deviser sur Dieu, la mort ou… la médecine !

 

 

Le valet confident, tour à tour critique et protecteur, craint Don Juan autant qu’il l’admire.

Parce qu’il aurait sans doute voulu être aussi brillant et séducteur.

Parce qu’il est son double utopique…

Artistiquement

 

 

 

 

Acte 5 Sc 6 : La fin de Dom Juan

Dans l’article précédent nous en étions au moment où Sganarelle tente d’établir un beau raisonnement. Une dernière action menée pour ramener Dom Juan à la raison. Quelle sera la réponse de dieu face à tant d’orgueil ?!

La statue du commandeur (qui l’invite à souper par trois fois) vient chercher son dû : l’âme de Dom Juan.

Dom Juan – Acte 5 Sc 6

Comme toujours, c’est par défi, que Dom Juan tend sa main lorsqu’elle la lui demande. Dom juan ne peut plus reculer… et  Il ne croira à son destin fatal qu’au grand fracas produit par le ciel qui l’aspirera vers l’enfer.

Seul Sganarelle crie pour ses gages.

Et dans sa dernière tirade, il résume amèrement la situation finale :
“Ciel offensé, lois violées, filles séduites, familles déshonorées, parents outragés, femmes mises à mal, maris poussés à bout, tout le monde est content.”

Le sermon de Sganarelle, Dom Juan : Acte 5 Sc2

La statue du commandeur a parlé, elle invite Dom Juan  au festin de pierre … c’est-à-dire à son ultime repas !
Dom Juan ébranlé par cette vision, pleure face à son père et se repend ?

Le sermon de Sganarelle

Cie Michel B « Dom Juan » de Molière Théâtre Espace Marais Cie Michel B Mise en Scène Michel Bouttier

C’est ce que croit Sganarelle qui est fou de bonheur de voir enfin son maître converti!

 

Mais, ce n’est pas une statue parlante qui va convaincre Dom Juan de corriger sa conduite ! L’hypocrisie devient pour lui, son arme favorite.

Sganarelle s’emporte vers une dernière argumentation quelque peu chaotique mais extrêmement bien fondée pour tenter de mettre en garde Dom Juan contre la damnation.