Le Bourgeois gentilhomme « les Turqueries »

                                                  Hu la ba…

ba la chou…

                                                    ba la ba…

ba la da.

 

les turqueries

Le Bourgeois Gentilhomme. Cie Michel B au Théâtre Espace Marais : « le ballet des Turqueries »

 


« Voler far un Paladina

De Giourdina, de Giourdina. »


Un peu d’histoire…

 

L’Empire Ottoman fascine l’Europe au XVII et début du XVIIIè siècles.

L’exotisme fait rêver…

C’est l’époque des Turqueries.

Tout y est sujet d’admiration…

La Turquie, c’est… le raffinement du Grand Turc, le faste des costumes, le  mystère du harem ou  l’opulence des produits  avec le commerce et les échanges.

Mais « Le Turc » dans l’imaginaire européen évoque  à la fois le charme oriental, et aussi la cruauté barbare.

 

« Ah le pendard de Turc », « Traitre de Turc », peste Géronte dans les « Fourberies de Scapin. »

Louis XIV demande donc à Molière d’écrire une comédie pour les fêtes organisées à Chambord à l’occasion des chasses d’automne et il précise qu’il souhaite que les Turcs apparaissent dans la pièce.

Certains disent que Louis XIV avait été vexé du manque d’admiration, voire du dédain qu’avait témoignés l’ambassadeur du Sultan Mahomet IV, lorsque le roi était apparu à sa rencontre, sur un trône d’argent, couvert de diamants.

Ressenti donc comme une humiliation, Louis XIV, n’apprécia guère ce dédain, et, il lui pris l’envie de rire aux dépens du faste de l’empire Ottoman et… il commanda à Molière: « un ballet turc ridicule ».

… et la comédie ballet devient:

 

« Le Bourgeois Gentilhomme »

 

Trurqueries 2

Le Bourgeois Gentilhomme. Cie Michel B au Théâtre Espace Marais : « le ballet des Turqueries »

L’écriture de la Cérémonie Turque de Molière est extrêmement bien ordonnée.

On assiste à l’enchainement de : 

la Marche pour la cérémonie…

les récits du moufti…

les invocations…

le turban…

et pour finir

la bastonnade.

 

Mais ce ballet laisse place aussi, à une fantaisie unique et extraordinaire…

Je ne vous cache pas que dans la mise en scène de Michel Bouttier, nous les acteurs, nous sommes engagés dans cette brèche, avec une grande… une très grande délectation!.

A vous, Mamamouchis, Mouftis, Princesses arabes…

et à vous aussi petites souris blogueuses arabisantes…

je vous salue ….

 

A bientôt.

Marie Burvingt.

 

Ps : Si vous voulez connaître « notre Salut Oriental » éxécuté par Cléonte Turc dans la mise en scène de Michel Bouttier, venez le découvrir… 

Il paraît que dans certaines cours de récréation, des enfants qui ont vu le spectacle au Théâtre Espace Marais, s’amusent à le reprendre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>